Mexico City

Mexico City, District Federal

Mexico City, ou Ciudad de Mexico, est la capitale du Mexique, et c’est un état en soi. Les Mexicains l’appellent DF, pour District Federal (j’ai mis du temps à le comprendre…).

Lors de mon 1er séjour au Mexique, je n’y avais fait qu’une simple escale, pensant que c’était une mégalopole trop dense et trop bordélique. Puis les gens ne parlaient que de la violence de cette ville. On me disait sans arrêt « attention à ne pas te faire kidnapper », au point que j’en suis devenue parano. Sauf que bon, la réalité c’est que les touristes ne se font pas kidnapper. Si ça doit vous arrivez, et bien tant pis. C’est aussi à la faute aux médias et aux films qui ne montrent que l’aspect violent de ce pays, alors qu’il regorge de choses belles à voir. C’est lors de mon 2ème séjour que finalement, j’ai suivi une amie et j’y suis enfin allée.

Mexico City a été une belle surprise. Je ne m’attendais pas à ça. Certes, c’est une immense mégalopole avec des quartiers qui ne se ressemblent pas. Mais la ville est jolie, esthétique, propre, et très agréable. Un soir, en voiture, j’ai eu l’occasion d’en traverser une partie sur les hauteurs, qu’on pourrait assimiler à des favelas. On avait une vue imprenable sur le reste de la ville. Tout le quartier était décoré avec des guirlandes de noël, et c’était assez majestueux.

Ce même jour, je me suis retrouvée coincée dans les embouteillages entre l’avenue de la Révolution, l’avenue des Insurgés, et l’avenue de la Liberté. Voir ces 3 noms côte à côte comme artères principales de cette ville, j’ai adoré, et j’ai pensé que ça traduisait bien son énergie.

Etant donné que c’est la capitale, on y trouve de tout et pour tous les goûts. Les choses à visiter ne manquent pas comme le centre historique avec le Palais des Beaux-Arts, l’Eglise de San Francisco, le Palais National, la Cathédrale Métropolitaine, le musée Soumaya, ou encore le musée de Frida Kahlo.

La nourriture de rue ne coûte vraiment pas grand-chose. On sent que c’est une ville internationale. La grande différence avec les autres grandes villes du pays, c’est que les gens marchent à Mexico City, et ça se voit.

Je n’y suis pas restée suffisamment longtemps pour conseiller des adresses de cafés ou de restaurants. Je peux juste préciser que La Condesa est le quartier cool où il faut aller boire un verre de mezcal le soir.

Pour vous déplacer, la ville est plutôt bien desservie en transports en commun : bus, métro, tram. Attention, sur certaines lignes, les deux premiers wagons sont réservés aux femmes. Comme toute mégalopole qui se respecte, il y a des embouteillages… Pour essayer de gérer ce problème, la ville impose toute l’année une circulation alternée selon les numéros de plaque d’immatriculation (prenez-en note si vous louez une voiture). L’idée de départ est bonne, sauf qu’à cause de ça, nombreux foyers ont acheté une 2ème  voiture, moins chère et plus polluante, afin de pouvoir rouler tous les jours de l’année. Autrement, Uber marche très bien.

Pour vous quitter Mexico City, il y a des vols pour toutes les villes du pays. D’ailleurs, pour se rendre d’une ville à une autre en avion, il faut parfois repasser par Mexico City. Et vous trouverez des bus nationaux pour vous rendre n’importe où.

Info pratique :

Bus Mexico City –Guadalajara : environ 500-800 pesos(25-40 euros) en tarif plein 1ère classe. Prévoir 7 heures. Trajet de nuit préférable.

Pour découvrir mon voyage au Mexique, cliquez ici.

Pour découvrir les beautés du Mexique, suivez cette page : https://www.instagram.com/mexico_maravilloso/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire