Le Sac du Voyageur

Le sac du voyageur

Avant un voyage à l’étranger, il est important de bien préparer son sac afin de transporter l’essentiel sans s’encombrer. On ne sait jamais combien de fois on va se perdre dans une ville avec son sac sur le dos après des heures de trajet en bus, alors on appréciera si le sac que l’on porte est le plus léger possible (oui c’est du vécu…). Avec une quarantaine de pays visités à mon actif, j’ai appris de mes erreurs, et je sais comment m’y prendre.

Pour un voyage dans un pays chaud, un sac de 7kg c’est un maximum. Je sais, ça semble très peu. Pourtant, avec 7kg on a largement ce dont on a besoin. Evidemment, si on prévoit de voyager dans un endroit où il fait froid, les pulls ça pèse, et le sac sera plus lourd. Je ne voyage pas vraiment des régions froides, donc je ne pourrai pas vous conseiller à ce sujet.

Commencez par acheter un sac pas trop gros. Pour un sac traditionnel de backpackers chez Decathlon ou Go Sport, 40 litres c’est bien. Ça laisse de la place pour ramener des cadeaux. En plus, pour vos balades quotidiennes, prenez un petit sac à dos ou un petit sac en bandoulière également, en cuir pour les deux. L’un comme l’autre, vous aurez très peu de chance de vous le faire arracher, contrairement à un sac qui se porte à l’épaule, et vous aurez peu de chance de vous le faire ouvrir avec un cutter, ce qui peut arriver facilement avec un sac en toile.

Les vêtements :

  • Du change pour 8 jours. On trouve toujours une machine à laver quelque part. Et dans un pays chaud ça sèche vite. Pas besoin d’en prendre plus. On y ajoute 3 maillots de bain, 3 shorts, 2 robes.
  • Un gilet, un petit pull, et une petite écharpe, car le soir il peut faire frais, et surtout à cause de la clim dans les transports. Sinon c’est l’angine assurée.
  • Une veste à capuche, c’est toujours pratique. Ça tient un peu plus chaud, ce qui est cool s’il fait 20°C de moins lorsqu’on rentre dans son pays de départ.
  • Une paire de basket ou une paire de chaussures de marche, et une paire de flip-flop. Si vous devez sortir pendant votre séjour, pensez à la petite paire de chaussure noire.
  • Legging et pantalon large, bien plus confortable qu’un jean.
  • Ne prenez que des vêtements auxquels vous ne tenez pas, rien de précieux. Comme ça, si on vous vole votre sac, ou si vous déchirez votre pull en faisant de l’escalade, ou si vos chaussures sont recouvertes de boues pendant une randonnée, aucun regret !
  • Si vous hésitez entre 2 robes, prenez la plus légère des deux.
  • Un t-shirt de voyage. Alors c’est un t-shirt spécial où l’on coud une petite poche intérieure, soit au niveau de l’aisselle, soit au niveau du haut du dos, là où il y a l’étiquette. La poche doit être à la fois assez grande pour contenir une carte bleue et quelques billets pliés, et assez fine pour qu’on ne la remarque pas. Je m’en sers à chaque fois que je suis en transit d’une étape à une autre dans une zone potentiellement à risque. Ainsi, si on me vole mon sac, ou si je le perds, j’ai toujours au moins ma carte bleue et un peu d’espèce sur moi. Certains font une poche intérieure au niveau de la ceinture du jean.
  • Une serviette de douche, ni trop grande ni trop épaisse, en microfibre si possible.
  • Lorsque vous faites un long trajet et que vous devez porter votre sac, habillez-vous avec les vêtements les plus lourds et les plus encombrants.
  • On roule ses vêtements dans son sac. Cela permet de gagner de la place et de ne pas les froisser.

Les produits d’hygiène :

  • Tout en format voyage ! On ne s’embête pas à transporter un litre de shampoing ou de démaquillant. On achète des petits pots de voyage qu’on remplit avant de partir, et qu’on remplit au fur et à mesure. Ça permet aussi de faire passer son sac en cabine si on veut économiser sur ses frais de voyage.
  • Tout se rachète en format voyage partout, donc pas de stress si vous n’avez plus de shampoing !
  • C’est l’occasion d’utiliser les échantillons de produits de beauté qu’on cumule et dont on ne sait que faire.
  • On fait moins de chichi sur les masques, soins et autres produits qu’on utilise à la maison. On ne prend que l’essentiel.
  • Idem pour le maquillage. Un mascara, un blush, un rouge à lèvre, et ça suffit. De toute façon, soleil et maquillage ne font pas bon ménage.
  • On embarque une petite trousse à pharmacie d’urgence, mais pas la peine d’emmener tout en grande quantité. Il y a des pharmacies dans toutes les grandes villes du monde.
  • Du désinfectant pour les mains, si on veut éviter de choper une tourista.
  • Attention à toujours mettre les produits liquides dans un sac plastique, au cas où l’un d’entre eux s’ouvre, et surtout, loin des objets électroniques.

Les objets pratiques :

  • Un adaptateur universel, surtout si vous allez sur le continent américain ou au Japon.
  • Une multiprise ! On n’y pense pas, mais entre le chargeur du téléphone, celui de l’ordinateur, celui de l’appareil photo, et autre, une multiprise n’est jamais de trop, surtout si on n’a qu’un seul adaptateur.
  • Une batterie mobile pour son téléphone, car on ne trouve pas toujours une prise pour le recharger.
  • Une prise anti-moustique ! Personne n’y pense non plus mais ça change la vie. Vous pouvez l’acheter avant le départ ou sur place. Dans la plupart des pays chaud, il y a des moustiques, et ça peut vite se transformer en cauchemar. Ce genre de produit va radicalement sauver vos nuits. Pensez à le brancher une bonne heure avant d’aller vous coucher.
  • Une photocopie de votre passeport, et une photo de votre passeport sur votre téléphone. En cas de vol, vous serez bien content.
  • Un petit carnet de route. On y note tout plein de choses, notamment les adresses où l’on loge, et tous les numéros importants (opposition carte bleue, passeport, etc…). Car vous ne pourrez jamais prévoir ce qui peut arriver à voter téléphone ou à sa batterie. Puis dans certaines situations, il vaut mieux sortir son carnet plutôt que son iphone. Cela ne vous empêche pas de faire des captures d’écran ou de prendre des photos de toutes les choses dont vous avez besoin.
  • Un appareil photo jetable. Oui cela fait rire. Mais dans une zone où les vols sont courants, cela permet de faire quelques photos souvenirs sans risquer de se faire voler son un superbe appareil photo numérique.
  • Un petit coussin gonflable. J’insiste sur le « gonflable ». Autrement cela prendra trop de place dans votre sac. Cela coûte 1 ou 2 euros chez Babou. C’est quand même super pratique dans les transports.
  • En zone pluvieuse, type Vietnam pendant l’été, une petite pochette plastique pour protéger son téléphone, son passeport et autre chose super précieuse qui n’aime pas la pluie.
  • Des boules Quies. La notion d’insonorisation est inexistante dans beaucoup de pays… même le condo le plus moderne de Mexico City n’est pas insonorisé… Et pour les longs trajets en bus en Asie, des films sont diffusés en boucle à un volume assez fort.
  • Un livre ou deux écrits par un auteur du pays où vous vous rendez à la place du guide du Routard. Vous en apprendrez bien plus sur la culture locale. Les guides avaient encore une utilité il y a quelques années, mais aujourd’hui, vous trouverez toutes ces informations sur internet, et vous trouverez internet partout. Donc ces guides ne servent plus à rien, à part connaître les spots où traînent les horribles backpackers. Pour ceux qui lisent beaucoup, pensez au Kindle, ou autre objet du genre.
  • Une bouteille d’eau qui s’aplatit. On en trouve chez Babou pour 1 euro, ou dans les magasins de sport ou de voyage. Car il est interdit de passer la douane d’un aéroport avec de l’eau, certes, mais pas avec une bouteille plate et vide. Il y a toujours des robinets d’eau potable de l’autre côté de la douane, donc vous pourrez remplir votre bouteille sans souci. Celle-ci étant plate, elle ne prendra aucune place dans votre sac. Il y a souvent un crochet pour l’attacher à votre ceinture ou à votre sac à dos.

Voilà, je pense avoir listé les choses essentielles à emmener avec vous votre sac de voyageur. Il n’est pas nécessaire de s’encombrer d’autres choses inutiles. Si vous êtes hébergés pendant votre parcours, pensez à quelques cadeaux à offrir du genre une bouteille de vin, des macarons, ou un porte-clés.

Lorsque votre voyage est terminé, donnez vos dernières pièces de monnaie, vos médicaments, et certains vêtements aux plus démunis. Autant que cela serve à ceux qui en ont vraiment besoin. Cela vous permet de faire un peu de place pour ramener quelques souvenirs. Gardez aussi de la place dans votre sac à dos pour récupérer le plaid de l’avion, pour le donner également à un sans-abri.

Et vous, il y a-t-il autre chose qui vous semble indispensable à emporter dans votre sac de voyageur ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire