Faire un don, c’est simple, à porter de tous, et c’est pour la bonne cause. Cela évite le gâchis dans ce monde de la superproduction. Sans dépenser un sou, on peut faire des heureux.

Je profite de l’approche des fêtes de Noël pour aborder ce sujet. Noël est censé être un moment de partage et de chaleur. Malheureusement, , la plupart d’entre vous font des cadeaux parce que Noël les y oblige, bien que la plupart des objets offerts finiront sur ebay ou à la poubelle. Alors cette année, pensons aux cadeaux qui feront vraiment chaud au cœur ! Transformez-vous en Père Noël.

Comment procède-t-on pour faire don? Regardez ce que vous avez chez vous que vous n’utilisez pas, toutes ces choses que vous cumulez et dont vous ne savez quoi faire. Rassemblez-les, et donnez-les.

Je dédicace cet article à toutes les blogueuses, journalistes, et mannequins qui se font gâter par les marques. Je sais de quoi je parle. Car quand on est « influenceuse », les marques n’hésitent pas à nous offrir beaucoup de choses, voir trop. Vous demandez à une marque de cosmétique de tester un seul de leurs produits, et on vous envoie toute la gamme.

Alors oui c’est cool de se faire gâter, je ne vais pas dire le contraire. Mais il arrive un moment où on a plus de gel douche que nécessaire. La plupart des blogueuses les revendent sur internet, ou organisent des ventes privées… mué. Chacune fait ce qu’elle veut, certes, mais, c’est un cadeau, alors autant le redistribuer et continuer à générer du bonheur. Puis la générosité n’a jamais fait de mal à personne.

1 – Le don des vêtements

Le don de vêtements est le plus commun. On trie dans notre armoire les vêtements qu’on ne met plus, et on les donne. Cette action est facilitée par la quantité de bennes qui se trouvent à tous nos coins de rues pour les collecter. Malheureusement ces bennes sont pillées par les Roms, et on ne sait pas trop ce qu’en fait les associations qui les récupèrent…

Cherchez les associations qui se situent dans votre quartier, et déposez directement vos vêtements chez eux. Au moins vous êtes certains que les vêtements seront donnés aux plus démunis.

Si vous avez des vêtements chauds et des chaussettes propres, pensez aux associations qui s’occupent de ceux qui dorment dehors.

L’association la plus connue est Emmaus et qu’on retrouve un peu partout en France, mais renseignez-vous sur les associations de votre quartier.

A Paris, l’association Donne ton Manteau récupère les vêtements chauds, écharpes et gants, pour les redistribuer auprès des gens qui dorment dans la rue.

Considérant les températures qu’il fait dehors, ne traînez pas trop !

Donne ton manteau

2 – Le don de plaid

Qui n’a jamais récupéré le plaid d’un avion ? On l’a tous fait au moins une fois. Souvent pour faire face à un choc thermique lorsqu’on rentre d’un pays chaud. Ou simplement pour avoir un plaid pour la maison.
Etant donné que je prends souvent l’avion, alors je me suis retrouvée avec une belle collection de plaids dont je n’avais pas besoin. Je les ai donnés à une association qui les distribue aux gens qui dorment dehors. Et lorsque je pense aux températures nocturnes du moment, j’aimerai avoir plus de plaids à donner.

Cet hiver encore, la police a pris et jeté les couvertures de ceux qui dorment dehors. Je n’ai jamais compris l’intérêt de cette action horrible, si ce n’est d’essayer de faire mourir les gens de froid afin de faire diminuer le nombre de réfugiés en France… Enfin, tout ça pour dire qu’un plaid donné ne sera pas de trop.
Pour ce don, dirigez-vous vers ces associations :

3 – Le don de chaussures

Si on peut donner des vêtements, on peut aussi donner nos chaussures.

Il existe une association, RunCollect, qui est spécialisée dans la collecte et distribution de running. Alors la vieille paire de basket que vous gardez au fond du placard peut enfin avoir une seconde vie. En plus, c’est eux qui paient l’envoie du colis pour que vous n’ayez pas un sous à dépenser.

4 – Le don des produits de beauté

Là je m’adresse à toutes les blogueuses, mannequins et maquilleuses que je connais, et autres addicted de la beauté. On a toutes des rouges à lèvres, des blush ou des vernis qu’on a achetés sur l’impulsion, ou qu’on nous a offerts, et qu’on n’utilise pas. Plutôt que de les revendre sur internet, il y a des associations qui les récupèrent pour les distribuer aux femmes qui sont dans des situations difficiles (femmes battues ou à la rue), ou aux femmes malades dans les hôpitaux.

Envoyez vos produits à l’adresse suivante, Julie s’occupe de la redistribution des produits :

CHS La Maison Coeur de Femmes/Julie Baudrier
54 Rue du Ruisseau
PARIS 75018

produit de beauté

5 – Le don des produits d’hygiène

L’hygiène est un besoin premier pour les gens qui sont à la rue, et on n’y pense jamais. Dans la rue, on  ne peut pas toujours se laver, et pourtant, ce n’est pas l’envie qui manque. Alors si vous avez des gels douches en trop, donnez-les.

Là je m’adresse surtout aux voyageurs, aux hommes et femmes d’affaire, et aux mannequins. Pensez à tous les shampoings et savons que vous collectez dans les hôtels. Nombreux gardent ces produits au cas où, d’autres n’y touchent même pas parce qu’ils préfèrent utiliser leurs propres produits. Récupérez-les, et une fois que vous en avez une bonne quantité, donnez-les. On sous-estime le besoin qu’il existe à ce sujet.

6 – Le don de stylos, crayons et cahiers

Il y a deux façons de faire dons des stylos et cahiers que l’on a en trop chez soi : on peut les envoyer à des associations qui les distribuent dans les écoles pauvres du monde entier ; on peut aussi les donner aux réfugiés et émigrés. En effet, dans chaque commune il y a des associations qui donnent des cours de français aux étrangers. Mais ils manquent de crayons et cahiers pour noter leurs cours.

7 – Les tote bag

Ha le fameux tote bag, l’objet préféré des hipsters. On ne va pas se mentir, on en a tous plus d’un chez soi. C’est cool pour faire son shopping au marché et éviter l’utilisation de sacs plastiques. Mais est-ce qu’on a vraiment besoin d’en collectionner autant ? Non, pas vraiment. Gardez vos 2 tote bags préférés, et donnez les autres aux réfugiés. Oui, ils ont bien besoin d’un sac pour transporter leurs cahiers et leurs crayons..

8 – Offrir un moment

Comme je l’expliquais, chaque ville de France organise des cours de français pour les émigrés. Pour ces cours là, il faut souvent appartenir à l’association et être disponible en journée et en semaine. Mais si vous avez juste une heure par semaine à offrir, l’association BAAM recherche des bénévoles pour des moments d’échange et de conversation en français avec des réfugiés. C’est des tandems linguistiques par binôme. Ces moments leur permettent de pratiquer le français, et de les aider à s’intégrer.

baam tandems

Autrement, tous les jeudis à partir de 18h, l’association Thé et Café s’installe à Stalingrad pour distribuer des sacs d’hygiène, des cahiers, et des pulls, aux gens qui sont à la rue, mais aussi pour échanger avec eux autour d’un thé ou d’un café. On profite de ce moment pour discuter, refaire le monde, et oublier la dure réalité de la vie. Certes, il s’agit essentiellement de réfugiés, mais les dons sont offerts à tous ceux qui se présentent. L’association est épaulée par d’autres associations et commerçants qui leur offrent boissons, pains et chocolats, afin de rendre ce moment plus chaleureux.

9 – Le don de cheveux

Cela peut paraître étrange de donner ses cheveux, et pourtant. On a déjà toutes eues de longs cheveux qu’on a coupés tous courts. Qu’est-ce qu’on a fait de cette longueur ? On l’a mise à la poubelle. Quel gâchis !

Si vous coupez au moins 20 centimètres de cheveux, mettez-les de côté pour les donner. Cela vaut aussi pour les extensions en cheveux naturels (non colorés).

L’association Solidhair les récupèrent pour fabriquer des perruques en vrais cheveux pour les femmes atteintes d’un cancer. Car les perruques en cheveux naturels coûtent très chères en magasins. Cependant celles fabriquées par Solidhair sont offertes aux femmes malades.

Parlez-en à votre coiffeur afin qu’il devienne un partenaire de l’association.

solidhair

Si vous avez d’autres suggestions de dons à faire compléter cette liste, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je cherche également quoi faire de mes livres. Les seules associations que j’ai trouvées les récupère uniquement si on en donne une centaine, sauf que j’aimerai en donner une vingtaine.

Aussi, si vous connaissez aussi des associations qui récupèrent les jouets pour enfant, faites le mois savoir. En effet, n’ayant pas d’enfant, je ne connais pas bien le sujet, mais c’est sur que ça peut servir.

don de soi

Rendez-vous sur Hellocoton !